Schismes
(2017)

Cette série est née d’un sentiment d’incommunicabilité dans une période politique clivante.
Le récit s’enracine dans ce constat au présent. Il est écrit au graphite sur papier, puis transféré sur une cire transparente. Par soustraction, je dessine alors une ligne de fracture qui divise le récit en deux espaces distincts.
Les incisions empruntées à la série Epigraphie, sont à peine visibles dans la transparence de la cire, elles créent pourtant un effet de profondeur, éloignant le récit au bénéfice de la ligne de fracture qui apparaît avec force.

Cire et graphite sur bois
20 x 20 cm